Terrarium : ce qu’il faut savoir avant d’en obtenir un

  • 23 septembre 2020
Terrarium : ce qu’il faut savoir avant d’en obtenir un
Vous est-il déjà arrivé d’acheter un livre que vous n’avez jamais terminé ? Vous êtes rapidement séduit par la première de couverture, conquis par la description au dos du bouquin et la possible richesse qu’elle pourrait renfermer. Mais malheureusement, après quelques pages, vous êtes déçu ! Certainement, si vous aviez fait vos recherches avant de l’acheter, vous auriez eu moins de chance de le faire. Seulement ici, il n’est pas question d’un bouquin, mais d’un terrarium. Dans cet article, nous avons rassemblé toutes les données dont vous avez besoin avant de décider si oui ou non, vous allez vous obtenir un terrarium.

Qu'est-ce qu'un terrarium véritablement ?

Un terrarium est un bocal de verre contenant de la terre et des plantes ; le tout formant un écosystème esthétique et unique. C’est un super élément décoratif qui peut être utilisé aussi bien à la maison qu’au boulot. Lorsqu’on s’y penche un peu, on note que le mot terrarium est sémantiquement adapté à sa description. Il est la fusion de « Terra » et « arium » ; respectivement « terre » et « réceptacle »/ « bocal ». Pour une motte de terre verte dans un bocal, le terrarium est plutôt connu. Il se distingue grandement d’un pot de fleur ordinaire ou d’un jardin. D’abord par sa facilité d’entretien, puis par sa durabilité et enfin son effet curatif sur l’organisme. À lui seul, il joue à la fois le rôle de plante décorative et de purificateur. Un terrarium s’accorde parfaitement au lifestyle minimaliste. Mais si elle est une étoile montante, ce n’est pas seulement pour ça.

Le terrarium, une étoile montante de la décoration d'intérieur

Sa célébrité tire sa source de deux éléments : ses bienfaits sanitaires et ses bienfaits décoratifs Célèbre depuis les années 1970, les terrariums ont sombré dans l’oubli l’espace d’un temps. Mais depuis quelques années, ils reviennent en force avec des ajustements et des modifications spectaculaires. Le modèle ancien et ennuyeux a laissé place à un design plus soigné et aguicheur. Le terrarium se veut plus intéressant que jamais, prêt à embellir n’importe quelle pièce. Au-delà de ses avantages visuels, le terrarium est excellent pour votre santé. Avec la situation mondiale qui pointe du doigt le réchauffement climatique et la nécessité de se tourner vers des environnements écolo ; Quoi de mieux qu’un écosystème discret que vous pourrez installer chez vous ? Avec un terrarium votre vie devient meilleure dans tous les sens du terme. Pour mieux cerner l’intégralité des bienfaits de la plante, vous devez avant tout savoir comment ça fonctionne.

Comment fonctionne un terrarium ?

Le terrarium est un écosystème réduit dont le fonctionnement est exactement similaire à celui de notre planète. Il répète le cycle classique de vie, ce qui facilite son entretien. Pour rentrer dans les détails, les rayons solaires entraînent l’évaporation des liquides – aussi bien dans le sol que sur la plante. Cette vapeur ira se changer en eau sur la surface interne du bocal. Par la suite, comme une belle pluie en forêt, les gouttes présentent sur la surface, retomberont sur la plante et le sol. Ainsi, elles nourriront à nouveau la plante, remettant les pendules à zéro. Le sol également riche en nutriments fournit à la plante tout ce dont elle a besoin pour sa croissance. Par la suite, la plante s’épuise et meurt, ce qui nourrit directement le sol. Le sol devenu riche en nutriments, ravive la plante et le cycle peut à nouveau recommencer. Ce n’est pas une règle standard, mais de façon générale, c’est ainsi qu’un terrarium fonctionne. Selon le style, les choses peuvent changer.

Les deux types majeurs de terrarium : fermé vs ouvert

Il y a majoritairement deux types de terrarium : les terrariums fermés et ouverts. Quand on pense à un terrarium, on imagine directement un mini écosystème, un jardin dans une boîte. Cependant, il est également possible d’avoir un terrarium ouvert : que ça soit sur le sommet ou bien sur le côté. Un terrarium fermé facilite énormément les choses. Parce que le cycle se poursuit sans accrocs. Toutefois, dans le cas d’un terrarium ouvert, les choses se compliquent. L’eau ne tourne plus dans le bocal. Il faudra donc l’arroser régulièrement. C’est pour cela que ce type de terrarium est surtout adapté pour les plantes comme le cactus, qui n’a pas besoin de beaucoup d’humidité pour survivre.

Alors, un terrarium… fan, pas fan ou indifférent ?

Désormais, vous avez toute l’information qu’il faut avoir au sujet d’un terrarium. Vous savez ce que c’est, comment ça marche, pourquoi c’est à la mode et surtout quels en sont les types. Avec tout ce panel d’informations, une question demeure : le terrarium, ça vous tente ou pas ? C’est dans les commentaires qu’on échange avec joie sur le sujet. N’hésitez pas à laisser votre avis, nous répondrons au plus vite.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide