Concrétiser un projet de rénovation intérieure

  • 1 juillet 2021
Concrétiser un projet de rénovation intérieure

Un propriétaire est libre d’entreprendre des travaux à l’intérieur de son logement. Il se lance dans ce projet pour diverses raisons. Il voudrait par exemple créer de nouvelles espaces de rangement ou encore une baie vitrée. La chose à savoir est que certains travaux requièrent des permis de construire.

Quels sont les travaux à l’extérieur ?

Les travaux de rénovation se déroulent généralement à l’intérieur de la bâtisse. Pourtant, il arrive qu’un projet impacte également sur les parties extérieures. Le cas peut se présenter lors de l’agencement d’un VMC. Dans cette circonstance, il est nécessaire de créer un système d’évacuation ou de pénétration d’air selon le modèle. Deux choix sont offerts pour le propriétaire. Soit, il creusera sur la façade. Soit, il aménage la toiture. Parfois, il est amené à améliorer l’isolation thermique de sa maison grâce à des triples vitres.

Pour équilibrer la température intérieure, un propriétaire peut même envisager un climatiseur. L’information à connaître est que ces mesures modifient l’aspect de l’habitat. Une déclaration de travaux sera alors demandée auprès de la mairie. Dans le cadre d’un bâtiment classé, la précédente autorisation sera additionnée avec un permis de construire.

Comment aménager une espace non-habitable ?

Une propriété peut disposer de plusieurs espaces non habitables. Il est possible d’alléguer le garage, la cave ou encore un grenier. Le but est de rendre ces emplacements mentionnés habitables. Pour réaliser des travaux dans ces parties, il est obligatoire de déposer une déclaration de travaux. Si vous souhaitiez agrandir l’espace disponible, il devient alors utile de détenir un permis de construire. Quand vous voulez créer une ouverture, il arrive que l’édifice soit fragilisé. Il est donc impératif d’effectuer une étude de résistance en amont.

En effet, les murs porteurs ne permettent pas souvent le projet. Le même cas s’applique avant le déplacement d’un escalier. Les démarches à suivre pour une renovation intérieure dépendront de nombreux facteurs. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de demander les renseignements à la commune. La zone géographique peut notamment impacter cet aspect. Il y a aussi la surface de plancher. Le bien peut pareillement se trouver dans un emplacement répondant aux modalités du PLU.

Quelles sont les normes de sécurité en vigueur ?

Les propriétaires sont libres de choisir un aménagement en particulier. Ils peuvent par exemple relocaliser la salle de bain dans une autre pièce. Il est d’autant envisager d’enlever les papiers peints puis la façade sera peinte. Pour ces cas précis, il est recommandé de contacter un décorateur. En effet, les peintures devront insuffler une ambiance. Pour monter vers l’étage supérieur, la mise en place d’un escalier en verre constitue aussi une solution esthétique. Toutes les configurations sont possibles. En revanche, il existe des normes à respecter. Il est donc judicieux de récolter des conseils avisés d’un professionnel. À titre d’exemple, le système d’isolation intérieure doit correspondre aux types de revêtement de vos murs. Cela s’applique pour les vieilles bâtisses.

En conclusion, le propriétaire devra aller auprès de la mairie avant d’entreprendre des travaux de rénovation. Il pourra y consulter la présence d’un PLU. Il est également conseillé de confier les travaux complexes à des professionnels. Ils seront à même de proposer des installations répondant aux normes de sécurité

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide