COMMENT PERCER UN MUR COMME UN PROFESSIONNEL ?

  • 21 décembre 2018
COMMENT PERCER UN MUR COMME UN PROFESSIONNEL ?
Fixer des meubles de cuisine ou de salle de bains, installer une applique ? Tous ces petits travaux exigent de percer un ou plusieurs trous dans un mur. Un geste qui semble simple mais qui peut tout de même réserver quelques mauvaises surprises sans quelques précautions. lorsque l’on est équipé du matériel adéquat (perceuse à percussion ou perforateur), le perçage peut être à l’origine de catastrophes plus ou moins importantes, comme traverser le mur de part en part ou pire, endommager une conduite d’eau ou une ligne électrique encastrée dans la paroi ! Ces mésaventures peuvent toutefois être évitées en utilisant respectivement : une butée de profondeur et un détecteur de masses métalliques. Un conseil : choisir le diamètre du foret en fonction de celui de la cheville et celui-ci en fonction de la vis (ou crochet). Mais si vous percez dans du béton avec un gros foret (10 mm ou plus), commencez de préférence avec un foret court de petit diamètre (4 à 6 mm). Vous aurez ainsi moins de risques de dévier (à cause des vibrations). Et il sera plus facile de rattraper une éventuelle erreur. Une fois l’avant-trou percé, changez de foret pour le diamètre définitif et agrandissez le perçage.

1. VÉRIFIEZ L’ABSENCE D’OBSTACLE

Après avoir repéré le ou les trous à percer, passez sur les emplacements correspondants avec un détecteur de masses métalliques. Aussi appelé détecteur de matériaux, cet appareil peut aussi bien signaler la présence d’une conduite en cuivre que celle d’un fer à béton ou de conducteurs électriques sous tension. Ainsi que leur profondeur d’encastrement.

2. MONTEZ LE FORET

La plupart des perceuses actuelles sont équipées d’un mandrin sans clé : placez-le au creux de votre main pour pouvoir le serrer fermement autour du foret. Un bon serrage est indispensable, sinon le foret finira par tourner à vide dans le mandrin et il sera impossible de percer le mur. L’astuce du professionnel: même si le mur est en plâtre (ou en plaques de plâtre), choisissez un foret à béton. N’employez pas de foret à métaux ou universel.

3. RÉGLEZ LA BUTÉE

La butée doit être réglée en fonction de la longueur du foret et de la cheville à poser. Pour cela : alignez l’extrémité de la cheville et celle du foret. Desserrez la vis de blocage de la butée. Avancez ou reculez la butée afin que son extrémité arrive un peu en dessous de la cheville. Vous pouvez percer un peu plus profondément (5 mm) que ne l’exige la longueur de la cheville. Ainsi, s’il reste un peu de poussière au fond du trou, elle ne vous empêchera d’enfoncer la cheville à fond.

Qu’est-ce qu’une butée de profondeur ?

Toutes les perceuses filaires (et les perceuses sans fil à deux poignées) disposent d’une butée de profondeur : une tige lisse ou crantée de 20 à 25 cm de long qui, une fois installée sur le côté de la poignée avant, empêche de percer trop profondément. Bien sûr il n’y a pas de réglage-type de la butée : chaque fois que vous changez de foret (ou de type de cheville) vous devez recommencer le réglage.

4. RÉGLEZ LA MACHINE

Beaucoup de perceuses possèdent une marche avant (perçage, vissage) et une marche arrière (dévissage). Donc avant de percer, vérifiez toujours que la machine est en position vissage : démarrez-la, son mandrin doit tourner vers la droite. Face à une paroi dure, enclenchez la percussion.

 Avec ou sans percussion ?

La percussion produit une multitude d’impacts à la minute. Ils aident à percer le béton, la brique, la pierre… Mais ils génèrent des vibrations qui rendent le début du perçage moins précis. Et la percussion n’a aucune utilité dans le plâtre, le bois ou le métal. Dans le doute sur la composition de la paroi, vous pouvez toujours commencez sans et l’enclencher ensuite si le perçage n’avance pas. Arrêtez la perceuse au préalable.

5. PERCEZ LE MUR

Positionnez l’extrémité du foret sur le repère tracé sur le mur. Démarrez la machine et maintenez-la bien dans l’axe du perçage. Tenez fermement les poignées mais sans crispation excessive. Arrêtez lorsque la butée a atteint la paroi. Si vous rencontrez des difficultés pour ressortir le foret, redémarrez la machine tout en la tirant (doucement) vers l’arrière. Aspirez ensuite la poussière qui se trouve encore dans le trou. Dans un matériau plein, la cheville s’enfoncera d’autant plus facilement. L’astuce du professionnel : pour éviter à un foret de dévier sur un carrelage ou tout autre surface lisse et dure, recouvrez-la d’un morceau de ruban adhésif. Reportez ensuite le repère de perçage. Si votre foret chauffe beaucoup au cours d’un perçage, il risque de se dégrader irrémédiablement. Donc sortez-le du mur et trempez son extrémité dans un verre d’eau. Inutile de l’essuyer ensuite, reprenez le perçage.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide