Refus du crédit auto : tout ce qu’il faut savoir

  • 21 mai 2019
Refus du crédit auto : tout ce qu’il faut savoir
Un crédit auto refusé… ça ne fait jamais plaisir à entendre. Sachez cependant que, comme pour n’importe quelle demande de prêt, un organisme de crédit a tout à fait le droit de ne pas accepter une demande de financement auto. Celui-ci est dans son droit et rien ne l’oblige donc à accepter un tel ou tel prêt. Alors, comment faire en cas de refus de crédit auto ? Quelle peut être la raison de cette décision ? Autant de questions auxquelles le présent article tentera d’apporter des réponses.
  • Refus de financement automobile : pour quelles raisons ?

En France, aucune loi n’impose à un organisme de crédit d’accepter un prêt à un particulier désireux de réaliser un emprunt pour financer l’achat d’une voiture. Avant d’octroyer un prêt, la banque étudiera le profil et la capacité de remboursement de l’emprunteur. Si le dossier de demande de prêt de ce dernier n’est pas jugé comme satisfaisant auprès de la banque, celle-ci est en droit de refuser le prêt. Voici les principales causes de refus de crédit auto :
  • Vous êtes inscrit dans le fichier noir ou FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers)

Dans la très grande majorité des cas, un refus de crédit auto est lié au manque de solvabilité de l’emprunteur. Si ce dernier est inscrit dans le fichier noir géré par la banque, il y a beaucoup de risque que la demande ne soit pas acceptée. En général, avant d’octroyer un prêt, la banque vérifie si le demandeur a déjà eu des problèmes de remboursement d’un crédit par le passé. Si c’est le cas, l’organisme de crédit peut donner une réponse négative à la demande.
  • Vous êtes dans une situation professionnelle instable

Une autre cause possible pour un refus de prêt automobile est une situation professionnelle instable. Avant d’accorder un prêt, les organismes financiers vérifient la situation professionnelle du demandeur afin de déterminer s’il est capable de rembourser à temps un tel emprunt ou pas. Dans ce cas, le contrat de travail est un élément essentiel pour la banque. Si le contrat de travail est en CDD et que la durée de celui-ci est inférieure à la durée du remboursement du crédit, la banque se trouve dans l’obligation de refuser le prêt.
  • Vous êtes dans une situation de surendettement

Avant d’accorder ou de refuser une demande de crédit, la banque évalue aussi la situation de surendettement de l’emprunteur. En France, le taux d’endettement maximal est fixé à 33 % des revenus. Au-delà de ce seuil, il n’est plus possible d’emprunter. La banque se trouve donc obliger de ne pas accepter la demande de crédit afin d’éviter que le client tombe dans une situation de surendettement. Il faut que l’emprunteur possède un reste à vivre suffisant pour couvrir toutes les charges du loyer.
  • Simulation de crédit, conseiller financier… que faire en cas de réponse négative ?

Tout d’abord, avant de demander un prêt auto, il est nécessaire de bien évaluer votre situation afin de présenter un dossier solide. Le premier réflexe à adopter est donc d’aller sur un outil de simulation de crédit auto en ligne. Cet outil a été spécialement pensé pour vous permettre d’analyser votre capacité d’emprunt, le taux d’intérêt, voire votre taux d’endettement. En cas de refus de financement auto, il est bien normal pour l’emprunteur de demander quels sont les motifs du refus de la demande de prêt. Sachez tout de même que les organismes financiers ont tout à fait le droit de ne pas communiquer les raisons de leur décision. Néanmoins, il est tout à fait légal que le particulier demande les motifs du refus en envoyant une lettre à son conseiller financier. Il est aussi bon de noter qu’il est possible pour l’emprunteur de demander un réexamen de son dossier en cas de refus de la demande en fournissant de nouvelles pièces justificatives. Si malgré cela, la demande de prêt est refusée une nouvelle fois, n’hésitez pas à faire votre demande ailleurs. Il ne faut pas rester sur un premier échec. Il faut savoir qu’un prêt refusé par un établissement financier pourrait être accepté par un autre. Les conditions d’acceptations d’un crédit auto ne sont pas toujours les mêmes. Elles diffèrent naturellement d’un organisme à l’autre.  

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide