Aides à la rénovation énergétique toujours en place

  • 24 décembre 2020
Aides à la rénovation énergétique toujours en place
Vous ressentez la nécessité d'améliorer l'isolation de votre logement ? De réduire votre facture de chauffage ? D'une chaudière plus appropriée ? Vous êtes éligibles pour postuler à des aides afin  de financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement !En dépit du confinement, le gouvernement compte maintenir l’aide à la rénovation énergétique en permettant aux Français de réduire les coûts des travaux tout en améliorant les bilans énergétiques des habitations. Voici donc les aides utiles à vos besoins d’éco-rénovation.
  • MaPrimeRénov
Lancée en 2020, MaPrimeRénov s'adresse aux propriétaires occupants les plus modestes selon les conditions de ressources de l'Anah, en remplacement du CITE. Le Gouvernement prévoit toutefois d'élargir le dispositif en 2021 à tous les ménages, sans conditions de revenus et de l'ouvrir aux propriétaires bailleurs. Condition du logement : il doit être habité en tant que résidence principale.

-          Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Grâce à ce dispositif fiscal les ménages peuvent de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées lors de travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale. Il s'adresse uniquement aux propriétaires réalisant des travaux d'économies d'énergie entre le 1er janvier 2020 et le31 décembre 2020 pour leur logement. Il est attribué sous conditions de ressources.Ainsi, la maison individuelle ou l’appartement, doit être votre résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans. -          Réduction d'impôt Denormandie Grâce à ce dispositif, les particuliers achetant un bien immobilier à rénover dans certains quartiers peuvent bénéficier d'une réduction d’impôt sur le revenu. Vous êtes bénéficiaires si vous êtes propriétaires bailleurs effectuant des travaux représentant au moins 25 % du prix du logement acheté. Seule condition, le logement acheté et rénové doit se trouver dans l'une des 222 villes bénéficiaires du Programme Action Cœur de Ville.
  • Éco-prêt à taux zéro
Dispositif est ouvert jusqu'en 2021 dont peuvent bénéficier les personnes physiques (propriétaire occupant ou bailleur) y compris en copropriété et les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés, dont au moins un des associés est une personne physique. Conditions ? le logement doit être :
  • déclaré comme résidence principale,
  • une maison ou un appartement,
  • achevé avant le 1erjanvier 1990.
Un seul éco-prêt à taux zéro peut être accordé par logement (sauf recours à un éco-prêt à taux zéro complémentaire, sans que le montant global des deux emprunts n'excède 30 000 €).

-          La TVA à 5,5 % pour les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

Pour les logements en rénovation, certains travaux sont bénéficiaires d'une TVA à taux réduit à 5,5 %. Ceci concerne :
  • les propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires,
  • les locataires et occupants à titre gratuit,
  • les sociétés civiles immobilières.
Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Maison ou appartement, il peut être occupé à titre de résidence principale ou secondaire.

-          Aide «Habiter mieux sérénité» de l'Agence nationale de l'habitat (Anah)

Cette aide finance les travaux de rénovation des logements. Le montant maximum d'« Habiter mieux sérénité » est compris entre 1 600 € et 2 000 € selon le niveau de ressources du foyer. Elle est accordée, sous conditions de ressources, aux propriétaires occupant un logement individuel. Les propriétaires bailleurs et syndicats de copropriétaires sont également éligibles.
  • les logements occupés à titre de résidence principale et qui ont plus de 15 ans à la date où le dossier est déposé,
  • les logements situés dans un département ayant signé un contrat local d'engagement contre la précarité énergétique (CLE),
  • les immeubles datant d'au moins 15 ans,
  • les logements n’ayant pas bénéficié d’autres financements de l’État au cours des cinq dernières années (par exemple un prêt à taux zéro en cours ou octroyé il y a moins de 5 ans).
Pour clôturer la liste des différentes aides, nous pouvons citer :
  •           Aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE) ;
  •           Le dispositif Coup de pouce économies d'énergie ;
  •           Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation ;
  •            Exonération de la taxe foncière pour les travaux d'économies d'énergie ;
  •           Les aides d'Action logement.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide