Tout savoir sur la chaudière à condensation

  • 18 septembre 2020
Tout savoir sur la chaudière à condensation
La chaudière à condensation est l’une des plus performantes sur le marché. Assurant aussi bien le chauffage que la production d’eau chaude, l’installation d’un tel appareil permet de réaliser jusqu’à 30% d’économie d’énergie. Autant dire que cet appareil combine de hautes performances à la fois thermiques, économiques et écologiques… Vous souhaitez changez de chaudière ? Et vous souhaitez en savoir plus sur la chaudière à fioul ou à gaz à condensation ? Cet article vous présente ce qu’il faut connaître sur ces chaudières à haute performance énergétique.   Chaudière à condensation : comment ça marche ?   Si, de manière globale, l’installation d’une chaudière à condensation fonctionne de la même manière qu’une chaudière classique, toutes les étapes de la production de chaleur sont, dans son cas, optimisées afin de limiter de façon drastique les déperditions d’énergie.    Ainsi, pour réchauffer l’eau nécessaire à l’alimentation du circuit de chauffage ou à l’usage sanitaire, une chaudière produit de la chaleur en brûlant un combustible (gaz ou fioul). Avec un appareil standard, la vapeur d’eau et les fumées générées par cette combustion sont évacuées vers l’extérieur. Et donc perdues.   A contrario, dans le cas de la chaudière à condensation, la vapeur est conservée afin de tirer parti de son énergie thermique. La chaudière à condensation récupère également les fumées qu’elle refroidit pour les transformer à leur tour en vapeur d’eau exploitable. Une fois cette opération réalisée, elle élimine la vapeur d’eau condensée via le réseau des eaux usées.   Jusqu’à 30% d’énergie en moins   Grâce à ce mode de fonctionnement, la chaudière à condensation consomme jusqu’à 30 % d’énergie en moins pour réchauffer la même quantité d’eau à injecter dans les radiateurs ou dans un plancher chauffant hydraulique.   Une chaudière à condensation est qualifiée d’appareil à haute performance énergétique (HPE) lorsque son Efficacité Énergétique Saisonnière (ETAS) est supérieure à 90 %. En principe, cette information est fournie par le constructeur. Attention au moment de l’investissement, le respect de ce critère est essentiel pour obtenir les aides financières de l'État.   Au gaz de ville (ou propane) ou au fioul   Il existe deux types de chaudières à condensation, employant chacun un combustible différent :
  • Les chaudières à gaz à condensation, reliées au gaz de ville ou à un réservoir de propane.
  • Les chaudières à fioul à condensation, reliées à une cuve de fioul.
  Avantages et inconvénients   Une chaudière à condensation, également appelée chaudière à haute performance énergétique, présente de nombreux atouts et avantages. En effet, elle :
  • Permet de réaliser des économies en réduisant la consommation de combustible ;
  • Peut atteindre un rendement dépassant largement les 100 % ;
  • Ouvre droit au crédit d’impôt, notamment pour les modèles au gaz ;
  • Permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’énergie ;
  • Émet moins de gaz polluants grâce à une combustion complète du fioul ou du gaz ;
  • Assure le chauffage comme la production d’eau chaude sanitaire, mais est aussi compatible avec un chauffe-eau.
  A contrario, l’installation d’une chaudière à condensation peut générer quelques inconvénients :
  • En absence de raccord au gaz de ville, il faut prévoir la pose d’un réservoir de propane en extérieur. De même, les chaudières au fioul nécessitent la mise en place d’une cuve à l’intérieur ou à l’extérieur du logement pour stocker le combustible ;
  • Dans le cas d’une alimentation en gaz propane, le rendement énergétique est plus faible ;
  • Le raccordement au réseau d’eaux usées est obligatoire.
  Installation et entretien d’une chaudière à condensation   Aussi simple à installer qu’une chaudière classique, la chaudière à condensation doit être placée dans un local ventilé et être munie d’un conduit d’écoulement vers les eaux usées, ainsi que d’un système d’évacuation des produits de combustion.    Au niveau de l’entretien, il doit être pris en charge par un professionnel à raison d’une fois par an, via par exemple un contrat d’entretien.    Quel budget prévoir pour une chaudière à condensation ?   Les modèles de chaudière à condensation d’entrée de gamme coûtent entre 2 000 € et 2 500 €. Alors que les appareils les plus performants peuvent atteindre les 9 000 €. Au prix de la chaudière, il faut ajouter celui de la main-d’œuvre au moment de l'installation. Ce dernier se situe aux alentours de 1 000 €. Enfin, en ce qui concerne l’entretien annuel, comptez entre 100 € et 200 € selon la formule choisie. Il vous sera utile de réaliser un devis artisan gratuit pour connaître précisément le montant de votre budget travaux.  

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide